La réglementation thermique 2020 en 5 points

La réglementation thermique 2020 en 5 points

Certes, 2020 ce n’est pas demain, mais un projet de rénovation ou de construction ne se pense et ne se réalise pas du jour au lendemain, alors anticipons. La RT 2020 De quoi s’agit-il ? Quels sont les changements ? Quelles sont les nouveautés? A quoi vais-je devoir faire attention pendant mes travaux de rénovation ? Découvrez tout sur la nouvelle réglementation thermique 2020.

Pourquoi mettre en place de nouvelles réglementations ?

Plus les années passent et plus les réglementations sont strictes et exigeantes, mais c’est volontaire. Depuis la mise en place des réglementations, chacune d’elle devait voir une amélioration de 15 % des performances énergétiques par rapport à la précédente. Le Grenelle a ensuite prévu une baisse des consommations avec pour objectif 3 % par an d’ici 2020. Le but est qu’à terme, un bâtiment construit à partir 2020, soit un bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produise plus d’énergie qu’il en consomme. Conclusion, la RT2020 prévoit que tous les nouveaux logements construits dès 2020 seront obligatoirement à énergie positive.

1. Le bâtiment à énergie positive : BEPOS

Après le BBC (Bâtiment basse consommation), le BEPOS, est le nouveau bébé de cette nouvelle réglementation, c’est le bâtiment à énergie positive. Ce sont, en général, des bâtiments passifs très performants et fortement équipés en moyens de production énergétique par rapport à leurs besoins en énergie. Les murs, toits et fenêtres peuvent être mis à profit dans l’accumulation et la restitution de la chaleur ou dans la production d’électricité.
En terme de comparaison avec la RT 2012 : On passe donc d’une limitation de la consommation en énergie de < 50 KWh/m2 par an qui visait à diminuer la consommation d’énergie à une dépense en énergie < 0 KWh/m2 par an qui vise à supprimer le gaspillage.

maison passive

2. La domotique pour faire des économies

En effet, pour répondre aux exigences de la RT2020, l’amélioration du bâti est indispensable : elle passe par le choix des matériaux et surtout une isolation performante. De cette façon, vous pourrez exploiter au mieux l’efficacité des nouveaux systèmes de chauffage.
Certains choix vous engagent pour de longues années, autant réfléchir aujourd’hui pour être au top demain. D’ailleurs votre future meilleure amie sera la domotique, elle permet de gérer intelligemment l’énergie dans le maison. Par exemple, vous pouvez installez des volets dotés de lame s’orientant en fonction de la position du soleil. Il existe également des systèmes d’allumage et d’extinction de l’éclairage automatisées.

3. Imiter le principe des maisons passives

La réalisation d’habitat à énergie positive reprend les principes de la maison passive, en y incluant des éléments de productions énergétiques tels qu’une ventilation avec la récupération de chaleur sur l’air vicié, une isolation thermique renforcée, une captation efficace de l’énergie solaire de façon passive, des fenêtres de haute qualité, la limitation des consommations énergétiques des appareils ménagers, la récupération des eaux pluviales.

5. Les grandes attentes autour des énergies renouvelables

Afin d’atteindre les 20 % d’énergie renouvelable d’ici 2020 et de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, la RT2012 demande l’utilisation d’une énergie renouvelable dans la construction des maisons particulières. Il peut s’agir soit de l’utilisation de capteurs solaires thermiques pour produire de l’eau chaude, soit de poêle ou chaudière à bois, de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité ou encore d’être raccordé à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables à au moins 50 %. Un moyen de produire de l’énergie en vue de la RT2020 : le solaire passif. L’énergie est captée par les parties vitrées installées selon l’orientation de la maison. Ainsi l’énergie solaire est-elle stockée et accumulée pour chauffer l’eau par exemple ou produire de l’électricité.

greenoffice à meudon
Initié par Bouygues Immobilier, Green Office Meudon est le 1er immeuble de bureaux à énergie positive en France.

Une autre innovation prévue…

Et on a hâte de voir ça : Le concept de vitrage chauffant !

Explication de l’énergie tout compris.fr : Le vitrage chauffant fait figure de solution nouvelle génération, invisible et directement intégrée au verre des fenêtres. En pratique, une couche d’oxyde métallique microscopique est apposée sur la paroi interne de la vitre intérieure. Un courant basse tension est ensuite appliqué, afin que le revêtement agisse comme une résistance émettant de la chaleur. Pour diffuser la chaleur à l’intérieur de la pièce et éviter toute déperdition d’énergie, la vitre extérieure est recouverte d’une couche faiblement émissive.

Avant la mise en place de la RT2020, la RT2012 est actuellement la réglementation thermique applicable pour tout projet de construction. Vous pouvez vous rendre sur ce site pour réaliser une étude thermique RT 2012.