Comment bien choisir sa porte d’entrée ?

Comment bien choisir sa porte d’entrée ?

L’esthétique, l’isolation et la sécurité sont les principaux critères qui rentrent en jeu pour bien choisir sa porte d’entrée et en faire un élément unique de votre maison ou appartement. Qu’elle soit en bois, en alu, en PVC ou un mix de ces matériaux, avec ou sans vitre, de nombreux modèles de portes d’entrée sont disponibles dans le commerce. Après vous avoir conseillé sur le choix de son store extérieur, J’aime Mon Artisan vous guide dans le choix de votre porte d’entrée. Entrez, c’est ouvert !

Quel type de porte d’entrée choisir ?

Les matériaux

Porte en bois
Exemple de porte en bois

Bois : Pour une ambiance authentique et chaleureuse, le bois est le matériau idéal. En plus d’être un matériau noble, le bois est 100 % recyclable et dans l’air du temps. Robuste et durable, l’avantage du bois est aussi la possibilité de le repeindre, et donc changer facilement l’aspect de sa porte.

Porte d’entrée en aluminium
Exemple de porte en aluminium

Aluminium : L’aluminium est un matériau noble qui combine robustesse, finesse et élégance. Pour pallier aux propriétés conductrices de l’aluminium, les portes d’entrée sont systématiquement équipées d’une rupture de pont thermique : le froid reste dehors ! Un autre avantage de l’aluminium est la diversité des coloris et finitions disponibles. Sachez qu’il est également possible de choisir une bi-coloration pour votre porte (coloris extérieur différent du coloris intérieur).

Porte d’entrée en PVC
Exemple de porte d’entrée en PVC

PVC : Pour une bonne isolation et un minimum d’entretien, faîtes le choix du PVC. Une porte PVC aura un bon rapport isolation/prix et est facilement personnalisable. Ce n’est en revanche pas le matériau le plus adéquat en matière de sécurité et de durabilité notamment dû aux propriétés de dilatations du PVC qui n’apprécie guère les grosses différences de températures.

Porte d’entrée mixte (aluminium + PVC)
Exemple de porte d’entrée mixte (aluminium + PVC)

Mixtes : PVC/Aluminium ou Bois/Aluminium. Les portes d’entrées mixtes combinent les atouts des différents matériaux. La chaleur et l’esthétisme du bois à l’intérieur Vs L’aluminium extérieur sans entretien. Ces solutions « idéales » présentent un surcoût à l’achat compensé par une efficacité et un confort à l’usage, le « must » selon JaimeMonArtisan !

Le vitrage

Une fois le matériau choisi, vous définissez la surface vitrée de votre porte d’entrée et définissez ainsi le niveau de clarté à l’intérieur de votre logement :

  • Porte pleine : Comme son nom l’indique, sans vitrage, cette porte apporte un sentiment de sécurité et vous protège de l’extérieur. Par contre, votre entrée sera plus sombre.
  • Porte semi-vitrée : C’est le compromis idéal entre apport en luminosité et sensation de sécurité.
  • Porte vitrée : Apporte un maximum de clarté à votre intérieur et implique nécessairement le choix d’un verre sécurité anti-infraction. Une dizaine de vitrages différents existent et apporteront esthétique, intimité et niveau de luminosité selon vos envies.

Votre porte d’entrée est forcément composée de vitrage et de panneaux à corps isolants. Vérifiez donc bien que le vitrage est un verre « sécurité » qui, en cas de bris, ne produit pas d’éclats susceptibles de provoquer d’éventuelles blessures.

Notre conseil : En terme de sécurité et pour un bon rapport qualité/prix, optez pour une porte en aluminium, il existe des dizaines de modèles différents. A la différence du bois qui doit être entretenu, du PVC peu sécurisé et des portes d’entrées mixtes haut de gamme, l’aluminium combine robustesse, isolation et sécurité. Associée à une finition semi-vitrée, votre porte d’entrée vous apportera le nécessaire de lumière sans compromettre votre sécurité.

Quel type de pose privilégier pour votre porte d’entrée ?

  • Pose en neuf : ce type de pose est utilisée dans le cas d’une construction neuve. La pose s’opère à l’aide de pattes de fixations ancrées dans le bâti.
  • Pose en rénovation : Ce type de pose est envisageable si l’ancien dormant est en bonne état et consiste à installer votre nouvelle porte au-dessus du dormant de votre ancienne porte. C’est une pose rapide et sans gros travaux de finition. L’inconvénient majeure est la réduction de la largeur de passage et la performance thermique qui peut être diminuée.
  • Dépose totale : Dans le cas d’une dépose totale, il y a un remplacement du dormant existant ce qui permet de conserver les dimensions de passage et d’améliorer les performances thermiques et phoniques de votre porte. Cette opération est plus longue à mettre en œuvre et peut nécessiter des travaux de finitions intérieurs (tapisseries, enduits, peinture).

Retrouvez ici les deux types de poses dans le cas d’un remplacement de porte d’entrée existante.

Notre conseil : Si vous effectuez un remplacement d’une porte d’entrée existante, privilégiez une dépose totale pour bénéficier d’une largeur de passage plus importante.

Comment choisir les bonnes dimensions pour votre porte d’entrée ?

La dimension standard d’une porte est de 215 cm de haut par 90 cm de large. On peut cependant retrouver d’autres dimensions telles que 215 x 80, 200 x 80 ou 200 x 90 cm.

Si votre emplacement ne correspond pas aux dimensions ci-dessus, vous avez deux possibilités :

  • Combler les écarts : il faut équiper une porte standard d’une imposte si la hauteur est insuffisante, un élargisseur ou un vantail tierce si c’est la largeur et/ou une fourrure d’isolation s’il s’agit de la profondeur.
  • Choisir une porte sur-mesure : la solution la plus pratique, mais plus chère, si vous souhaitez que votre porte épouse parfaitement l’espace disponible.

Une autre dimension à prendre en compte : le dégagement. En fonction de l’espace disponible derrière la porte et de vos habitudes, il faut déterminer le sens dans lequel la porte s’ouvrira : tirant gauche ou tirant droit.

Quel type d’isolation choisir pour votre porte d’entrée ?

Isolation acoustique

C’est une question importante, surtout si vous choisissez une finition semi-vitrée ou vitrée. Le choix d’un double-vitrage est le meilleur moyen d’assurer une isolation phonique et thermique. Des solutions d’isolation phonique renforcée existent également si votre porte est exposée à un environnement bruyant. Notez que plus le vitrage est épais et plus les performances phoniques seront augmentées et souvent au détriment des performances thermiques.

Isolation thermique

Suivant le type de matériau constituant la porte, l’isolation thermique sera différente. Les performances thermiques d’une porte d’entrée sont définies par son coefficient Ud. Plus la valeur de l’Ud est faible meilleure est l’isolation. Le remplacement d’une porte ayant un Ud de 1.6 par une porte avec un Ud de 1.1 W/(m².K) permet de réduire de 30% les déperditions d’énergie. Pensez à comparer les coefficients Ud des portes que vous envisagez d’acheter.

Etanchéité à l’air et à l’eau : AEV

L’AEV désigne la résistance des portes d’entrées à l’air à l’eau et au vent. Plus la valeur est forte, meilleure sera la résistance. Vérifiez la présence d’un joint d’étanchéité minimum entre l’ouvrant et le dormant de la porte, en plus d’un seuil en aluminium, pour assurer l’étanchéité de la fermeture.

Notre conseil : Les combinaisons de matériaux et de finitions font varier l’isolation. Retenez que l’isolation thermique d’une porte est définie par son coefficient Ud, exprimé en W/m2. Plus ce chiffre est bas, plus la porte est isolante.

Comment choisir son système de sécurité pour sa porte d’entrée ?

400 000 cambriolages ont lieu chaque année en France et la porte d’entrée des voleurs est souvent la vôtre. Il faut en moyenne 3 minutes à un intrus pour abandonner sa tentative. Le choix d’un bon système de sécurité est primordial et est fonction du choix de la crémone et serrure (3 points, 5 points, à crochet, etc.) du barillet (standard, sécurité, à carte pour reproduction des clés, etc.) et des accessoires (paumelles renforcées, renfort anti-dégondage, charnières tri-dimensionnelles, etc.)

Types de serrures

  • La serrure manuelle : nécessite la fermeture à l’aide de la clé des points afin de comprimer le joint et d’être en sécurité.
  • La serrure automatique : Les points de fermetures se verrouillent et les joints sont comprimés automatiquement en « claquant » la porte. La solution pour une performance thermique sans actionner la clé.
  • La serrure à relevage : il faut relever la poignée pour tourner la clé et verrouiller les différents points de la crémone.
  • La serrure multipoints : répartit les points de fermeture (au minimum trois) sur toute la porte. Elle équipe la majorité des portes aujourd’hui.

Accessoires de sécurité

Ils renforcent votre protection :

  • L’entrebâilleur ou la chaîne de sécurité : pour une ouverture partielle en toute sécurité.
  • Les renforts anti-dégondage : pour une porte inviolable.
  • L’œilleton : pour voir les visiteurs depuis l’intérieur.

Normes

Dernier point, vérifiez toujours que la porte que vous souhaitez choisir est certifiée « NF » et « CE ». Mais d’autres normes de sécurité existent, comme les labels A2P (pour certaines portes et hors portes PVC). Ils classent la résistance des portes en niveaux de certification en fonction de la résistance des serrures à l’effraction.

Notre conseil : Pour une sécurité optimale, la serrure trois points alliées à plusieurs accessoires de sécurité renforceront votre porte et dissuaderont les cambrioleurs de s’introduire chez vous.

Deviser ma porte d'entrée sur-mesure en 2 clics

Voilà, vous avez à présent toutes les clés pour bien choisir votre porte d’entrée ! Parcourez dès à présent les produits vendus sur JaimeMonArtisan.com pour trouver la porte idéale.

 

 

Crédits images : Belm