Comment préparer sa maison pour l’hiver ?

Comment préparer sa maison pour l’hiver ?

Les températures chutent et près de 70% des dépenses énergétiques de l’habitat en France est consacrées au chauffage. Afin de faire baisser votre facture d’électricité et vous faire passer un hiver au chaud, nous allons vous donner les astuces à la bonne préparation de votre habitat.

L’isolation du toit

Le toit est l’endroit de votre maison où les perditions énergétiques sont les plus intenses.
Si vos combles sont aménagés, ou tout du moins accessibles :

  • Vérifiez l’absence d’humidité qui peut être le signe d’un problème d’étanchéité de votre toiture.
  • Contrôlez également votre isolation : tout doit bien être calfeutré et l’isolant ne doit pas être tassé.

Si vous avez trouvé des failles dans l’isolation de vos combles, J’aime Mon Artisan vous conseille de faire appel à un professionnel. Nous sommes bien placés pour savoir qu’une mauvaise installation peut dénigrer complètement la qualité d’un produit et ne pas être efficace. De plus, dans le cas où un professionnel intervient, vous bénéficiez des aides de l’Etat en faveur de la transition énergétique.

© Quelle énérgie
Crédit photo: Quelle énergie

Dans le cas contraire, où vous souhaitez bricoler, il vous faudra réfléchir au matériau souhaitez pour isoler vos combles : La laine de verre est l’isolant le plus utilisé : elle équipe plus de 75 % des foyers français. Son succès est principalement dû à son très bon rapport qualité-prix. Isoler ses combles, c’est économiser jusqu’à 30% sur sa facture.

Astuce : Vous pouvez également vérifier le bon écoulement de votre gouttière.

L’isolation des murs

Pour l’isolation des murs, plusieurs possibilités s’offre à vous

  • L’isolation extérieure en cas de ravalement de façade, très efficace car cette solution permet de limiter les ponts thermiques structurels.
  • L’isolation par l’intérieur, cette solution est bien plus économique, mais fait perdre un peu de volume à la pièce.
MUR ISOLATION
crédit photo: Matériaux naturels

Attention, une nouvelle isolation doit être associée à un système de VMC (ventilation mécanique centralisée) afin d’assurer la qualité de l’air intérieur. Si vous en possédez déjà une, nettoyez les bouches d’extraction et entrées d’air avant l’hiver.

L’isolation par les menuiseries

Les fenêtres

L’autre grosse cause de pertes énergétiques sont les menuiseries. Vos fenêtres ne sont peut-être plus performantes. A terme avec de vieilles fenêtres, vous risquez de voir votre facture d’électricité grimper en flèche. En changeant de fenêtre vous pouvez économiser jusqu’à 15 à 25% sur celle-ci. (De plus, l’Etat a pour projet de réintégrer les fenêtres dans le CITE, vous n’aurez plus d’excuses pour faire changer vos fenêtres.)

La porte d’entrée

Les portes d’entrée aussi peuvent être traite et laisser passer de vilains courants d’air. En effet, même si elles sont conçues pour durer, il arrive un jour où il faut la changer ! Dans le cas contraire, les cambrioleurs se feront une joie de faire sauter ses charnières ou de briser le bois purifié très facilement.. De plus, avec le temps les joints de la porte se fatiguent et d’ailleurs, c’est toute la menuiserie qui fatigue.

Il existe des tests pour savoir si votre porte d’entrée est à changer :

1. Evaluer une porte qui ne correspond plus au châssis

  • Attendez la nuit et allumez votre entrée
  • Placez-vous dehors et regardez la taille des faisceaux lumineux.

2. Evaluer la profondeur des fissures et autres trous

  • Demandez de l’aide à quelqu’un ;
  • Une fois que vous êtes deux, l’un souffle de la fumée près des fissures ;
  • Si l’autre voit la fumée apparaître, plus aucun doute, il faudra changer la porte.

3. Pour finir, pour savoir si le bois est rongé ou putréfié, passez votre porte à la loupe

  • Y a-t-il des bulles sous la peinture ?
  • Aux endroits où la peinture est écaillée, le bois est-il décoloré ?
    > Si oui, il faut la changer
Personnalisez et commandez votre porte d'entrée Made In France →

Pour en savoir plus sur le futur des travaux de rénovation, on vous parle de la réglementation thermique 2020.

Le système de chauffage

Pour assurer leurs bon fonctionnement pendant l’hiver, il est impératif de nettoyer vos radiateurs. Pour cela J’aime Mon Artisan vous a préparé un petit tutoriel :

Pour les radiateurs à l’eau

  • Tout d’abord, aucun élément (objet de décoration, meubles) ne doivent être placés à proximité des radiateurs. En effet, cela limiterai la diffusion de la chaleur dans la pièce.
  • Pour les dépoussiérer, il existe dans le commerce des brosses spéciales, avec une forme adaptée aux radiateurs. C’est un achat utile, les radiateurs ont besoin d’être nettoyés durant toutes les saisons.

brosse radiateur

A découvrir sur Amazon :
Modèle de gauche: https://amzn.to/2DodoJC
Modèle de droite : https://amzn.to/2RRMM7M

L’entretien d’un chauffage de type fioul, gaz ou bois est obligatoire (Décret n°2009-649 du 09/06/2009).
Cet entretien doit avoir lieu une fois par an et être effectué par un professionnel du chauffage.

Les purger

  • Placer un récipient sous la vis de purge
  • Tournez le vis de purge jusqu’à entendre un sifflement d’air
    • s’il s’agit d’une molette, vous devez desserrer la molette qui termine la vis de purge, pas complètement au risque de ne plus réussir à la revisser.
    •  les modèles les plus anciens ont une clé à purge, il est possible que la vis soit coincé derrière des couches de peintures. Pour l’atteindre, il faudra la gratter à l’aide d’une brosse métallique.
  • Dès que quelques gouttes s’échappent, refermez la vis de purge, sans forcer.
purge radiateur
Ouverture de la vis à purge Crédit photo : Wikipédia

Une couleur grisante ? pas de panique, il ne s’agit que des boues de votre radiateurs. C’est l’oxygène accélère ce phénomène de corrosion. Cette réaction engendre des particules qui viennent se déposer au niveau de la pompe de la chaudière, des zones basses des radiateurs dans notre cas et dans les coudes de la tuyauterie.L’excès de boues est appelé l’embouage qui a pour conséquence d’atténuer les performances de votre système de chauffage.

La domotique pour limiter les perditions

Pour améliorer son confort durant l’hiver, vous pouvez également choisir la domotique. Elle vous permettra de maîtriser votre consommation de chauffage, d’électricité entre d’autres avantages. En d’autres termes la domotique, c’est l’union de l’informatique et des télécommunications pour rendre votre maison plus simple à vivre. Autre astuce pour votre confort, la température idéale d’une pièce à vivre est de 19 degrés, et 17 degré dans les chambres. Sachez que 1 degré de moins représente une économie de 7%.

Question sécurité

Avec le froid, votre chauffage va être beaucoup plus sollicité que le reste de l’année. Si vous êtes équipé d’un appareil de chauffage à combustion – bois, charbon, fioul, butane, propane, essence, pétrole… – ou d’un chauffe-eau au gaz, il faut aussi installer un détecteur de monoxyde de carbone. Certes, il n’existe pas d’obligation d’équipement, mais ce gaz incolore et inodore est responsable d’au moins une centaine de décès par an.

L’extérieur de la maison

Le jardin ou la terrasse doivent être également chouchoutés avant l’hiver. Le matériel se trouvant dessus doit être rangé pour une pas subir les dégâts du froid. Il s’agit d’outils comme la tondeuse, le tuyaux d’arrosage, mais aussi et surtout votre barbecue !
Côté jardin, la taille des arbustes et des arbres doit se faire avant l’hiver.

mythwallpaper ©
mythwallpaper ©

Et si vous souhaitez ré-aménager votre espace extérieur spécialement pour la saison du grand froid, voici quelques idées !

Cet article est terminé, on espère vous avoir donné le maximum de conseil concernant la préparation de votre maison face à l’hiver qui se profile. Comme d’habitude, n’hésitez pas à commenter pour apporter d’autres conseils !